Yves Gingras

Directeur scientifique, OST
Professeur titulaire, Département d'histoire, Université du Québec à Montréal
Titulaire, Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences

Yves Gingras est directeur scientifique de l’Observatoire des sciences et des technologies qu’il a cofondé en 1997. À ce titre, il est le premier responsable des relations avec les chercheurs associés et de la révision scientifique des publications. Il agit également comme consultant scientifique dans le cadre des mandats réalisés pour les partenaires de l’OST.

Yves Gingras est professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), chercheur au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences. Spécialiste reconnu en matière de politiques en science et en technologie au Canada, il a occupé de 1995 à 2000 le poste de rédacteur en chef de la revue Scientia Canadensis. Ses nombreuses publications en français et en anglais portent sur l’histoire, l’évaluation de la recherche et la sociologie des sciences. M. Gingras est chroniqueur régulier à l’émission  Les Années lumière. Il a également participé aux émissions Le Point et Le Téléjournal du réseau français de la Société Radio-Canada. Il est détenteur d’une maîtrise en physique de l’Université Laval et d’un doctorat en histoire et en sociopolitique des sciences de l’Université de Montréal.

Yves Gingras a effectué des recherches et participé à de nombreuses publications portant sur le développement scientifique, technologique et l’innovation. Chercheur prolifique, il maintient un réseau de contacts très importants dans les milieux de la S&T tant canadiens qu’internationaux. Il a été membre du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) de 1999 à 2005 et président de son comité d’évaluation. C’est un communicateur hors pair et un vulgarisateur très apprécié révélé en particulier par le prix Ivan Slade de la British Society for the History of Science, qu’il a obtenu en octobre 2001. En 2005, il s’est mérité le prix Gérard-Parizeau « en reconnaissance de son œuvre exceptionnelle et de son engagement social dans l’ouverture du vaste et difficile champ de l’histoire des sciences ». En 2007, il a reçu le prix Jacques-Rousseau de l’ACFAS, lequel est octroyé à un scientifique dont les réalisations ont largement dépassé son domaine de spécialisation et qui a établi des ponts novateurs entre différentes disciplines.

Ce contenu a été mis à jour le 15 mai 2017 à 14 h 12 min.