L'OBSERVATION S & T

Le personnel de l’OST publie régulièrement . Cette note électronique se veut un outil d’information auprès des utilisateurs des indicateurs sur la science, la technologie et l’innovation. Produites à partir des bases de données dont dispose l’OST, ces notes illustrent leur richesse.



Note no 24 mars 2012

Évolution de la recherche en sciences naturelles et en génie au Canada

 Cette note  esquisse le portrait bibliométrique de trente ans de recherche canadienne en sciences naturelles et en génie (SNG). À partir des données portant sur le volume des publications scientifiques, nous observons d’abord l’évolution de la production du Canada et de la place qu’il occupe parmi les autres principaux producteurs entre 1980 et 2010. Nous examinons ensuite le développement des collaborations scientifiques entre le Canada et ces mêmes pays au cours de la période.

Note no 23 juin 2011

Les étudiants inscrits aux cycles supérieurs dans les universités canadiennes : plus jeunes ou plus vieux?

Cette note de L’Observation S&T porte sur l’âge moyen des étudiants à l’inscription aux cycles supérieurs entre 1999 et 2008. Globalement, l’âge moyen à l’inscription est à la baisse à la maîtrise comme au doctorat et on constate qu’en moyenne, les étudiants qui s’inscrivent aux cycles supérieurs dans des domaines professionnels sont nettement plus âgés que ceux s’inscrivant dans des disciplines fondamentales.

Note no 22 mars 2010

La recherche au Canada en 2007 : une affaire de collaboration

Cette note de recherche porte sur les pratiques de collaboration dans les publications scientifiques du Canada en 2007. La proportion d’articles canadiens rédigés avec au moins un collaborateur d’un pays étranger continue de croître pour  atteindre 44,9% en 2007 et c’est en Colombie-Britannique que cette proportion est la plus forte, à 49,1%. La collaboration interprovinciale est plus intense pour les provinces maritimes alors que l’Ontario et le Québec présentent les plus forts taux de collaboration intraprovinciale.

Note no 21 novembre 2008

Contribution des provinces aux publications scientifiques du Canada

Avec 36 249 publications en 2006, le Canada maintient le 8ième rang mondial pour le nombre de publications scientifiques en sciences naturelles, en génie et en sciences de la santé (SNG). Les provinces de l’Ontario et du Québec contribuent à près des trois quarts des publications du Canada alors qu’on note également une progression importante de la production scientifique des provinces de l’Ouest du pays. Cette note examine la production scientifique des provinces selon les secteurs institutionnels et selon les disciplines des SNG.

Note no 20 février 2008

Publications scientifiques: le Canada conserve le 8ième rang mondial

Après avoir plafonné à moins de 26 000 publications par an depuis le milieu des années 1990, la production scientifique canadienne a repris une courbe ascendante en 2003, pour atteindre un record sans précédent de plus de 32 000 titres en 2005. À partir d’un examen comparé de la performance des grands pays producteurs de publications scientifiques, la présente note met en perspective l’évolution de la production canadienne et propose à cet égard quelques éléments d’explication.

Note no 19 janvier 2007

«Les revues à haut facteur d'impact: analyse de la place du Canada dans Science et Nature depuis 1980»

Cette 19ième note de l’Observation S&T est consacrée spécifiquement à l’analyse des revues Science et Nature. Après un portait global des deux revues, nous jetons un regard sur l’importance des pays, des provinces et des institutions canadiennes dans l’ensemble des articles publiés par celles-ci. Finalement, nous esquissons une analyse du réseau de collaboration des institutions au sein de ces deux périodiques.

Note no 18 mars 2006

«Le CRSH s’affirme comme principal organisme subventionnaire de la recherche universitaire en sciences sociales et humaines au Canada»

Cette note porte sur les investissements en sciences sociales et humaines (SSH) réalisés par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Nous examinons l’évolution des sommes octroyées, ainsi que leur répartition disciplinaire. Nous mesurons ensuite la proportion que représentent les subventions de recherche dans l’ensemble des dépenses intérieures brutes en recherche et développement dans l’enseignement supérieur (DIRDES) réalisées en sciences sociales et humaines (SSH) par le gouvernement fédéral.

Note no 17 novembre 2005

«L’importance des périodiques dans les citations : comparaison des sciences naturelles et du génie avec les sciences sociales et les humanités»

La note 17 de l’Observation S&T propose une mesure empirique de l’importance des articles de périodiques dans le processus d’accumulation des connaissances en SNG et SSH. Nous y mesurons la part des citations attribuables aux périodiques ainsi qu’aux autres types de documents et analysons les variations dans le temps et entre les disciplines.

Note no 16 octobre 2005

«Le financement de la recherche au CRSNG : le retour des bonnes années ?»

Cette note examine l’évolution du financement versé par le CRSNG au cours de la période 1991-2004. L’importance des subventions et bourses y est spécifiquement analysée, tout comme leur évolution au cours des 14 années étudiées. La dernière partie de la note s’intéresse à la proportion que le financement du CRSNG représente par rapport à l’ensemble des investissements du gouvernement fédéral en recherche et développement dans le secteur de l’enseignement supérieur (DIRDES).

Note no 15 mai 2005

«Les partenariats et la recherche en sciences humaines et sociales»

Dans cette seconde note sur les sciences sociales et les humanités, nous examinons les pratiques de collaborations des chercheurs canadiens de 1980 à 2002. Six différents types de collaboration sont analysés : les articles à plus d’un auteur, les articles en collaboration internationale, interprovinciale, intersectorielle, intrasectorielle et finalement, interinstitutionnelle.

Note no 14 avril 2005

«Portrait de la recherche en sciences sociales et humaines au Canada»

La note 14 de l'Observation S&T est la première de deux notes sur les sciences sociales et humaines (SSH). Nous y analysons la production scientifique canadienne dans ces disciplines de 1980 à 2002. La seconde note, complétant celle-ci, fera état des pratiques de collaborations en SSH pour la même période.

Note no 13 mars 2005

«Croissance modeste des publications scientifiques au Canada»

Cette treizième note situe le Canada dans le monde en sciences de la santé, en sciences pures et en sciences appliquées (SSPA). La croissance observée des publications canadiennes en SSPA n’est pas suffisante pour conserver à celui-ci la sixième place au chapitre des publications scientifiques dans le monde. Cependant, malgré ce recul, le Canada demeure un pays où la productivité scientifique est élevée par rapport à sa population et à son PIB.

Note no 12 février 2005

«La contribution des étudiants étrangers aux études de cycle supérieur dans les universités canadiennes»

Dans cette troisième note portant sur les inscriptions à la maîtrise et au doctorat dans les universités canadiennes, nous examinons de plus près la présence d’étudiants non canadiens dans ces programmes. En particulier, en distinguant le niveau maîtrise du niveau doctorat, nous suivons l’évolution du nombre d’étudiants étrangers selon les grandes régions du Canada, et selon les principaux champs disciplinaires.

Note no 11 décembre 2004

«La féminisation des maîtrises et des doctorats dans les universités canadiennes»

Dans la note no 11 de l’Observation S & T, nous examinons comment évolue la présence des femmes dans les programmes de maîtrise et de doctorat des universités canadiennes. Un regard particulier est jeté sur la progression du nombre d’inscriptions de celles-ci à la maîtrise et au doctorat, selon les provinces et les champs disciplinaires.

Note no 10 novembre 2004

«Universités canadiennes : évolution des inscriptions aux cycles supérieurs»

Cette 10ième note fait état de l’évolution des inscriptions à la maîtrise et au doctorat dans les universités canadiennes. Elle utilise les données du «Rapport statistique 1990-2001» préparé par l’OST pour l’Association canadienne pour les études supérieures, ACÉS, organisme qui regroupe les responsables des études de cycles supérieurs des universités canadiennes. Deux autres notes complèteront celle-ci : l’une traitera de la présence des femmes dans les universités canadiennes aux cycles supérieurs et la suivante portera sur la présence des étudiants étrangers dans ces programmes.

Note no 9 septembre 2004

« Fin de la croissance pour la recherche biomédicale au Canada? »

Cette note portant sur la contribution canadienne aux publications en recherche biomédicale constitue la dernière d’une série de notes présentant la contribution des différentes disciplines aux publications canadiennes en sciences de la santé, pures et appliquées (SSPA), pour la période de 1990 à 2000.

Note no 8 août 2004

«Publications canadiennes : une chimie en équilibre relatif…»

Cette note de recherche de l’OST analyse l’évolution de la production scientifique canadienne dans les différentes spécialités de la chimie. On constate qu’après une progression importante de 1990 à 1994, les articles canadiens déclinent à partir de 1996. La part relative de chaque province et leur indice de spécialisation sont aussi discutés.

Note no 7 mai 2004

«Les publications canadiennes en génie : peu de progrès dans la dernière décennie.»

Ce numéro de L’OBSERVATION S&T s’intéresse à la production scientifique canadienne en génie. On examine l’évolution du volume de publications dans cette discipline et ses différentes spécialités depuis 1980, ce qui permet de constater une certaine stagnation des activités de recherche. L’effort relatif des provinces y est aussi discuté.

Note no 6 avril 2004

«La prise de brevets américains par le Canada, partie 1»

Dans cette sixième note, l’OST examine la place du Canada et des provinces en ce qui a trait aux organismes détenteurs de brevets d’invention aux États-Unis. La croissance observée au Canada, bien que modeste, permet à celui-ci de se retrouver au 7ième rang mondial, devançant en 2002 le Royaume-Uni.

Note no 5 février 2004

«Bonne reprise pour la recherche canadienne en sciences de la terre»

Troisième d'une série de notes sur les publications dans les différents champs disciplinaires, la note 5 dresse le portrait de la production canadienne en sciences de la terre. On y constate que, malgré une baisse de la production dans ce champ au milieu des années 1990, une reprise s'opère depuis 1999. Aussi, nous notons l'importance croissante qu'ont les sciences de la terre dans certaines provinces.

Note no 4 janvier 2004

« Publications à auteurs multiples :
croissance régulière des partenariats internationaux»

Première d'une série de notes consacrées aux publications à auteurs multiples, la note 4 analyse la collaboration internationale à l'échelle des 12 pays les plus productifs en sciences de la santé, sciences pures et sciences appliquées (SSPA). On y examine plus particulièrement la situation canadienne, en mettant l'emphase sur la diversification de ses partenaires internationaux.

Note no 3 novembre 2003

«La recherche en physique au Canada reprendra-t-elle le terrain perdu?»

Deuxième d'une série de notes sur la recherche canadienne dans les différents champs disciplinaires, l'OST analyse cette fois-ci la production d'articles scientifiques en PHYSIQUE par les chercheurs canadiens. Après une décroissance amorcée en 1995, le redressement observé en 2000 quant au nombre de publications dans ce champ disciplinaire se maintiendra-t-il?

Note no 2 septembre 2003

«Les publications canadiennes en médecine clinique maintiennent leur croissance malgré un certain fléchissement en 2000»

 La note no 2 porte sur les publications canadiennes dans le domaine de la médecine clinique. Il s'agit de la première d'une série de notes portant sur les publications scientifiques dans différents domaines disciplinaires. Le contenu de cette note illustre le type d'informations contenues dans la Banque de données bibliométriques canadienne (BDBC)(tm) construite par l'OST à partir des banques de l'Institute for Scientific Information ISI©.

Note no 1 août 2003

«Accroissement de 2,1% du nombre de publications scientifiques au Canada pour 2000»

Dans cette première publication de L’OBSERVATION S&T, l’OST présente l’évolution du nombre de publications scientifiques canadiennes en 2000. Dans l’ensemble, la contribution canadienne s’accroît de 2,1% en 2000, alors que la production mondiale s’accroît de 2,2%. Tant en sciences de la santé, pures et appliquées qu’en sciences humaines et sociales, arts et lettres, l’année 1995 marque le début d’une période de repli pour la recherche canadienne, alors qu’une reprise semble s’amorcer pour 2000.